Logo APEIS

Seul, on ne peut rien
Ensemble, on peut tout

ASSOCIATION DE PARENTS ET AMIS D'ENFANTS INADAPTÉS DU SÉNONAIS

DEPUIS 1963, L'APEIS ACCOMPAGNE DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES DANS L'YONNE

Accueil > Actualités > Questions de droits > Présidentielle : propositions de candidats sur le handicap

Présidentielle : propositions de candidats sur le handicap

17 MARS 2017

Une quinzaine de personnalités touchées par le handicap ou celui de leur enfant vient d’interpeller les candidats à la présidentielle, en signant une lettre ouverte, avec l’ambition de faire du handicap « un objet électoral et un sujet de société ».

Présidentielle : propositions de candidats sur le handicap

Dans une France solidaire et responsable, notre société doit en effet être ouverte à tous. Voici des propositions d’une politique de solidarité et d’inclusion formulées par certains des candidats.


Candidats listés par ordre alphabétique.


François Fillon

  • Droit à la formation des parents au moment de la découverte du handicap.
  • Renforcer la formation des AESH.
  • Imposer les recommandations de la HAS aux Centres médico-psychologiques (CMP) et aux Centres de Ressources Autisme (CRA) pour la prise en charge de l’autisme.
  • Lancer une grande campagne nationale pour financer la recherche sur la maladie d’Alzheimer.
  • Favoriser l'alternance pour les travailleurs handicapés.
  • Développer le « baluchonnage » et « l’accueil temporaire » c’est-à-dire l’intervention à domicile d’une personne tierce pour quelques jours ou quelques heures.


Benoît Hamon

Rien n’est indiqué dans son programme.

  • Défend le « droit à mourir dans la dignité » (euthanasie et suicide assisté).


Marine Le Pen

  • Donner plus de moyens aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH).
  • Revaloriser l'AAH.
  • Développer une prise en charge digne de l'autisme.
  • Faciliter l'accès à l'emploi des personnes handicapées.
  • Imposer un standard d’accessibilité pour les malvoyants et les malentendants.


Emmanuel Macron

  • Augmenter de 100 euros par mois l’Allocation Adulte Handicapé.
  • Donner accès à un(e) auxiliaire de vie scolaire à tous les enfants qui en ont besoin.
  • Aider les aidants en favorisant leur droit au répit, le don de RTT entre collègues, en prenant en compte leur situation dans le calcul de la retraite, en leur permettant d'être mieux formés et accompagnés, y compris financièrement.
  • Amplifier les actions incitatives en faveur de l'accessibilité des cabinets médicaux, de la formation des médecins aux spécificités du handicap.


Jean-Luc Mélenchon

  • Porter l’AAH au niveau du SMIC.
  • Mettre en œuvre un "plan zéro obstacle" en ce qui concerne l'accessibilité des lieux ouverts au public.
  • Des personnels enseignants plus nombreux et mieux formés aux handicaps et des AESH plus qualifiés.
  • Défend le « droit à mourir dans la dignité » (euthanasie et suicide assisté).


Synthèse parue dans la revue Ombres et Lumière du 9 mars 2017.