Logo APEIS

Seul, on ne peut rien
Ensemble, on peut tout

ASSOCIATION DE PARENTS ET AMIS D'ENFANTS INADAPTÉS DU SÉNONAIS

DEPUIS 1963, L'APEIS ACCOMPAGNE DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES DANS L'YONNE

Accueil > Actualités > Vie de l'association > Point sur la situation !

Point sur la situation !

2 NOVEMBRE 2020

Le 17 octobre dernier l'état d'urgence sanitaire était déclaré sur l'ensemble du territoire.


Point sur la situation !

    Suite à la dégradation de la situation dans l’Yonne et de l’apparition de cas suspects ou confirmés de Covid-19 dans certains de nos établissements, l’APEIS a décidé un renforcement de sa vigilance. Pour cela elle a procédé en deux temps :
  • Depuis quinze jours à la MAS qui accueille des personnes à risque de forme grave de Covid.
  • En lien avec les décisions prises par le président de la République le 28 octobre et dans le respect des préconisations locales délivrées par l’ARS, nous venons de réactiver les protocoles mis en place dans nos foyers de vie et dans nos FAM restés ouverts comme lors du premier confinement.


A noter que des conseils de la vie sociale (CVS), parfois l’ensemble des parents d’une structure, avaient été consultés dans le cadre d’un choix d’anticipation de tout mettre en œuvre pour assurer le bon état de santé physique et psychologique des usagers compte-tenu du contexte sanitaire préoccupant.


Le renforcement actuel des mesures de prévention et de protection des usagers revient à reconfiner en établissement les résidents qui ne sont pas retournés au domicile parental. Le droit de visites est maintenu dans les mêmes conditions que lors du déconfinement : charte des visites à compléter et signer, prise de rendez-vous auprès du chef de service, respect stricte des gestes barrières, temps limité. Les visites se font dans un lieu aménagé à cet effet, après nettoyage des surfaces susceptibles d’avoir été touchées et aération de la pièce. Parents, familles, tuteurs, amis pourront communiquer avec leur proche par téléphone ou /et skype (prendre contact avec l’équipe pour fixer le créneau horaire). Vous recevrez des informations régulières, individuelles (envois de photos, appels téléphoniques du référent, du psychologue, …) ou collectives (envoi d’un journal de bord, diffusé aussi sur le site de l’association). J’insiste à nouveau sur l’importance du lien social et affectif pour les résidents comme pour leurs proches, et je remercie par avance les équipes qui y consacrent du temps. Pour raison exceptionnelle (rendez-vous médical non déplaçable, problème familial, …) une sortie est possible. De même, si besoin, un retour en famille peut être envisagé avec le chef de service, en tenant compte du contexte sanitaire environnemental. Il faut absolument éviter tout risque de pénétration du virus par l’extérieur. La charte des retours est à remettre complétée et signée.


Je sais que l’annonce de ce re confinement a minima jusqu’au 1er décembre a été ressenti par certains parents, surtout ceux isolés, comme une épreuve supplémentaire dans cette période particulièrement troublée. Si avec les directeurs de pôle et le directeur général adjoint de l’EPNAK pour notre région nous avons décidé de l’appliquer strictement c’est parce que, comme je l’ai dit plus haut, depuis quelque temps des alertes se sont multipliées dans nos établissements. Comme vous envers votre protégé, nous avons un devoir de vigilance pour assurer sa bonne santé et son bien-être. Notre décision de revenir à des mesures de prévention et de précautions accrues est de notre responsabilité, compte-tenu de la vulnérabilité des personnes que vous nous avez confiées, du contexte actuel de circulation croissante du virus, de la situation qui continue de se tendre dans les services hospitaliers.


Solidaires entre aidants, raisonnables et compréhensifs car respectueux des recommandations de comportement attentif envers notre entourage et envers les professionnels mobilisés quotidiennement pour accompagner, protéger et rassurer nos enfants, nous traverserons plus sereinement, individuellement et ensemble, cette nouvelle phase de l’épidémie. C’est aussi un moyen de faire vivre les valeurs de l’APEIS.


Assurée de votre compréhension et de votre soutien, je vous adresse mes plus fidèles pensées.


Cordialement.


Véronique Alemany

Présidente de l’APEIS