Logo APEIS

Seul, on ne peut rien
Ensemble, on peut tout

ASSOCIATION DE PARENTS ET AMIS D'ENFANTS INADAPTÉS DU SÉNONAIS

DEPUIS 1963, L'APEIS ACCOMPAGNE DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES DANS L'YONNE

Accueil > Actualités > Vie de l'association > L’APEIS a célébré ses 50 ans

L’APEIS a célébré ses 50 ans

6 FÉVRIER 2014

Le 29 octobre dernier, résidents, parents et tuteurs, membres du personnel, partenaires et bienfaiteurs se sont retrouvés pour célébrer l’anniversaire de notre association. Quelques 600 personnes ont répondu à l’invitation. C’est à 15H, dans la salle des fêtes de la ville de Sens gracieusement mise à notre disposition, qu’ont débuté les festivités.

50 ans de l'Apeis

Tout d’abord le Duo Tant Bas, deux artistes du cirque Star de Piffonds : miss Clara et Ferdinand nous ont offert un spectacle burlesque et poétique, mêlant humour, adresse, drôlerie, souplesse.

Puis eut lieu le tirage de la tombola, suivi avec attention car nombreux étaient celles et ceux qui avaient acheté un ou plusieurs tickets, voire un carnet entier pour être assurés d’avoir un lot.

Suivit la remise des prix du concours de dessin et de peinture.

Après la pause qui permit de se remettre de ses émotions, de se dégourdir les jambes et de se rafraichir, d’acheter des produits fabriqués dans les établissements, commença la partie officielle de la célébration du cinquantième anniversaire de l’APEIS : le discours du président. Il le prononça devant un parterre d’élus (dont les maires des communes où sont installés nos établissements, et plusieurs conseillers généraux), de représentants de nos tutelles (conseil général et Agence régionale de sante) et de donateurs (présidents des clubs service, directeurs de banques). M. Collinet s’adressa à eux, mais aussi aux personnes handicapées, à leurs parents et tuteurs, à leurs éducateurs et aux autres membres du personnel. Il rappela que « nous venons d’un passé militant et passionné, de la foi et de l’action de femmes et d’hommes qui ont remué ciel et terre pour que nos enfants handicapés connaissent une existence digne ». Il insista sur leur militantisme exemplaire : militantisme de ceux qui ont œuvré de tout leur cœur dans des démarches officielles (ses prédécesseurs au poste de présidence et tout particulièrement les pionniers M. Lanne, 23 ans de dévouement, et M. Tissot, 32 ans d’engagement) ; militantisme discret, comme celui de Gérard Favrel, dans des tâches modestes « mais pas moins fécondes ». Il a exprimé son regret que l’élan militant s’émousse depuis une dizaine d’années et a lancé un appel vibrant aux parents pour rejoindre le petit - trop petit - noyau de bénévoles qui s’engage pour organiser des manifestations festives, participer à des opérations à but lucratif, veiller au sein du conseil d’administration et des CVS à la qualité de vie de nos enfants. Vie qui, malgré les turbulences qu’a connues l’APEIS ces dernières années, n’a pas été perturbée, et ce grâce à la qualité d’un personnel compétent et dévoué. Nous entrons dans une période d’apaisement et de confiance retrouvés, de stabilité, de communication libre et de dialogue constructif.

50 ans de l'Apeis 50 ans de l'Apeis 50 ans de l'Apeis 50 ans de l'Apeis

Véronique Alemany présenta la plaquette qu’elle avait rédigée pour l’occasion sur l’historique de l’APEIS. Elle résuma les 50 ans d’une « longue marche », d’une « belle aventure » qui illustre la somme d’efforts, de combats, de réunions et de courriers, de déplacements que nécessita la création des sept établissements et quatre annexes ouverts entre 1976 et 2007.

Puis fut diffusé un remarquable document audiovisuel. A partir d’une abondante collecte de photographies prises dans chaque établissement depuis une dizaine d’années, Yannick Aussedat, beau frère d’un adulte handicapé des Courlis, a réalisé bénévolement un montage sur la vie des personnes handicapées mentales accueillies par l’APEIS : images drôles, émouvantes, joyeuses, réconfortantes qui illustrent la réussite de l’intégration dans leur lieu de vie, la qualité des services rendus, la diversité des animations de loisirs et des activités éducatives, sportives, artistiques appropriées au développement de l’autonomie des handicapés tout en favorisant leur épanouissement personnel et leur insertion sociale.

Vers 19h30, les invités se retrouvèrent autour d’un copieux buffet, et la journée festive s’acheva par une soirée dansante animée par un orchestre.